La Serre Numerique, Valenciennes

 

 

 

Ce mois-ci s’est achevé à Valenciennes – une ville du Nord de la France – la Serre Numérique, conçue par OIII architecten. Le bâtiment comprend une grande variété de fonctions concernant la recherche et l’enseignement dans les domaines du design et de l’application de la réalité virtuelle. Hormis les équipements pour la recherche et un centre de création d’entreprises, trois formations de renommée internationale y ont été réunies. Ce projet constitue, comme générateur de développement, une grande importance stratégique pour la région.

Un défilé de tableaux vivants

Le projet s’inspire du monde virtuel et réel pour former une thématique centrale créant un lien entre la forme et la fonction. L’organisation spatiale et l’aspect du bâtiment sont définis par un motif régulier de patios et d’atriums. Les grandes ouvertures dans les façades et dans le toit permettent la découverte de cette organisation de l’extérieur. Ces « ouvertures » dans le bâtiment permettent une indépendance appropriée du monde intérieur par rapport au monde extérieur, avec toutefois une présence des environs partout dans la construction. Les ouvertures offrent de tous les côtés une série de vues cadrées sur la ville, le paysage et le ciel. Avec les continuels changements de lumière et des saisons, l’environnement est vécu comme un défilé de tableaux vivants. À l’intérieur, on travaille sur des réalités virtuelles, mais sans que le monde réel soit perdu de vue.  La peau du bâtiment est composée de panneaux en Inox, qui, du fait de leur perforation, se drapent autour du bâtiment comme un rideau filtrant la lumière. Un motif formé par une composition de deux types d’éléments exprime la fonction du bâtiment. Outre l’analogie avec un circuit électrique, il y a également un système binaire montrant, dans un ordre variable, les différents dessins.

Paysage

L’architecture propage la grande importance du projet pour la région. Il s’agit d’une sculpture monumentale située dans un endroit de premier plan dans une nouvelle zone d’activités sur les rives de l’Escaut. OIII architecten a façonné le terrain comme un plateau dépassant légèrement une pente douce. Le bâtiment et le plateau forment un ensemble et sont caractérisés par un motif de trous formés respectivement par des jardins abaissés, des patios et des atriums. C’est ce qui a inspiré le maître d’ouvrage de baptiser le projet « La Serre Numérique », en ligne avec la fonction du bâtiment comme pépinière de talents. Le dessin des jardins géométriques dans le plateau et le bâtiment, conçu par le paysagiste Haverdroeze, fait référence à l’histoire locale formée de petits jardins fermés dans le paysage.

 Point de référence pour la construction durable

 La Serre Numérique est construite sur un terrain qui fut jadis utilisé par l’industrie lourde dominant la région depuis plus de cent ans. Le bâtiment est, comme générateur du nouveau développement économique, le symbole d’une nouvelle ère où la durabilité prend une place essentielle. Un héritage de l’ancienne industrie y joue un rôle important : le bâtiment utilise une source géothermique d’une ancienne mine à proximité. Ainsi, la climatisation et le chauffage du bâtiment se font avec une consommation d’énergie quasi nulle. C’est une des solutions techniques durables qui font du bâtiment un instrument de référence dans le domaine de la construction durable.

 

Client: CCI Grand Hainaut Équipe: Maarten Sanders, Sebastien Marty, Emile Revier, Walter Dresscher( DNADN), Anouk Dekker, Armand Paardekooper, Yves Sellam, Ernst Jan Schoute, Martin Vinkestijn, Peter Evers Livraison: 2015 Photographie: Thea van den Heuvel /DAPh Categorie: mixed use, onderwijs, werken